Le cycle de la peau

Quand
  • Jusqu’au 31 mars 2019
  • Rue de la Fontaine 15, 1204 Geneva
+41 (0)22 311 87 00

En mars, Aesop Genève a accueilli une installation créée par des étudiants de la HEAD – Genève, évocatrice des mécanismes qui se cachent derrière une peau en bonne santé. Inspirée des shojis, ces cloisons japonaises en papier de riz translucide, elle envisageait la peau comme une barrière poreuse, toujours occupée à servir d’interface entre le corps et son environnement. Quant aux formes rondes, elles évoquaient les cycles biologiques qui la régénèrent en permanence.

Il s’agit de la troisième édition de notre partenariat annuel avec la HEAD – Genève (Haute École d’Art et de Design), institution proposant plusieurs cursus qui s’enrichissent les uns les autres, des Beaux-Arts au Cinéma en passant par l’Architecture Intérieure. Depuis son campus en plein cœur de la ville, l’école a tissé des liens forts avec la communauté artistique locale, tout en promouvant les collaborations internationales. Elle encourage sans cesse l’autonomie et l’esprit critique des étudiants, mais aussi leur sens des responsabilités individuelles et sociales, à travers un dialogue permanent avec les professeurs et d’intenses recherches personnelles.

Cette année, le partenariat a pris la forme d’un atelier de deux semaines sous la houlette d’Andreas Dalmas, co-fondateur du studio de design et d’architecture madrilène Ciszak Dalmas. Après avoir été initiés à notre esthétique, les étudiants se sont vu demander de créer une installation qui mette en avant les soins nettoyants d’Aesop. Leur création a désormais été retirée de la vitrine, et un nettoyage minutieux des lieux a été effectué. Nos propres soins nettoyants sont repartis sur nos étagères, prêts à être utilisés.

« Le vrai chemin d’accès à la connaissance est l’expérimentation. »

William Blake